Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Près de 150 personnes se sont retrouvées, hier, en fin de journée devant les portes de la préfecture, à l'appel du front de Gauche, des Verts et de la Confédération paysanne notamment, afin de rendre hommage à Rémi Fraisse, qui a trouvé la mort samedi sur le site du barrage de Sivens (Tarn). Le jeune homme, âgé de 21 ans, a été victime de la déflagration d'une grenade offensive lancée par des gardes mobiles, a expliqué avant-hier le procureur de la République d'Albi. Le collectif, armé de banderoles où l'on pouvait lire «Pour Rémi, ni oubli, ni pardon», «C'est avec vos impôts qu'ils vous matraquent, gazent et tuent» ou encore «Estat Francès assassin» a ensuite remonté la rue Georges-Clemenceau avant de faire un sit-in sur la place Carnot, où quelques bougies ont été allumées. Les manifestants se sont dispersés dans le calme peu après 19 heures.

La Dépêche du Midi

Hommage à Rémi Fraisse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :