Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hommage à Monique Rougé

Monique vient de nous quitter après nous avoir donné une dernière leçon de courage et de dignité. Jusqu’au bout elle aura lutté contre l’implacable maladie qui la rongeait, au point que nous avions fini par croire qu’elle allait terrasser le mal.

Hélas la camarde en avait décidé autrement. Aujourd’hui nous perdons plus qu’une amie. C’est une sœur qui nous quitte, avec laquelle nous avions partagé de nombreux combats en faveur de la paix, de la non-violence, de la fraternité et du vivre ensemble.

Nous n’oublierons pas son sourire, sa gentillesse, sa gaité et son sens de la convivialité. Autant de qualités qui n’altéraient en rien ses profondes convictions humanistes qu’elle défendait avec persévérance. Elle fut une infatigable lutteuse pour promouvoir la culture de la paix dans sa localité, le département et dans les milieux scolaire qu’elle connaissait bien.

Avec son amie et sa complice Roseline elle fut particulièrement active pour que Peyriac Minervois soit la première commune de l’Aude à rejoindre la fédération internationale des villes de paix. Elle fut une des initiatrices des débats et activités sur la paix et la non-violence dans les écoles, les collèges et notamment avec les enfants de l’ALAE de Peyriac Minervois.

Monique savait désamorcer avec le sourire les petites tensions inhérentes à la fébrilité des activités collectives. Son dynamisme était contagieux et aidait à surmonter les doutes et les obstacles que nous avions à franchir.

Elle avait accepté il y a 2 ans, à la satisfaction de tous les adhérents, la charge de présidente du comité audois du Mouvement de la Paix où elle comptait bien s’y consacrer pleinement Hélas la vie ou plutôt la mort en a décidé autrement. Monique nous a quitté trop vite et trop tôt alors qu’elle pouvait encore nous apporter beaucoup.

Monique, notre amie, notre sœur, ton souvenir n’est pas près de s’effacer dans nos mémoires. Il nous aidera à poursuivre ton combat en faveur des valeurs humanistes que tu as défendues toute ta vie.

Au nom de tes nombreux amis pacifistes, ceux qui croient au ciel comme ceux qui n’y croient pas, nous te disons au revoir et te disons, reposes en paix.

Nous partageons la peine de Jean Claude, son mari, de Muriel, sa fille et celle de ses petits-enfants. Nous leur présentons nos sincères condoléances et les assurons de notre profonde sympathie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :