Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actuellement se tient à New York la conférence de révision du traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui est chargée de mesurer les avancées en matière de désarmement nucléaire depuis la précédente conférence en 2010.

Ce traité signé en 1970 par la quasi-totalité des membres des Nations Unies, (sauf Israël, l’Inde et le Pakistan,) engageait les signataires à renoncer à se doter de l’arme atomique,(art II) et aux puissances nucléaires à s’engager de bonne foi vers l’élimination progressive de cette arme de destruction massive (art VI).

Hélas depuis plusieurs années l’esprit de ce traité est bafoué par les cinq puissances nucléaires historiques qui continuent d’accroître leurs arsenaux (Etats Unis, Chine, Russie, Grande Bretagne et France) ; encourageant les nouveaux venus dans le club nucléaire à en faire de même (Israël, Inde, Pakistan et Corée du Nord)

Pour sa part la France continue de moderniser ses systèmes existants et lance une nouvelle génération de missiles et de sous-marins pour pérenniser une force de frappe, qui rappelant-le, coûte chaque année 4 milliards d’euros aux contribuables, et ce en pleine contradiction avec l’article VI du Traité de Non-Prolifération (TNP)

La puissance des bombes atomiques stockées par la France sur la presqu'île de Crozon en vue de leur embarquement sur les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) ou à Istres pour la composante aéroportée, représente une puissance de destruction de l'ordre de 4000 fois Hiroshima.

Les armes nucléaires sont illégales, coûteuses, inutiles, y compris contre le terrorisme, et éthiquement insoutenables alors que 140 pays veulent les éradiquer.

Toute utilisation des armes nucléaires aurait des conséquences humanitaires et environnementales catastrophiques pouvant aller jusqu'à mettre en danger l'existence même de l'humanité. On nous oppose la sécurité du pays mais les milliers de bombes atomiques des USA n'ont pas protégé celui-ci des attentats terroristes du 11 septembre 2001.

C'est une autre conception de la sécurité qu'il faut mettre en œuvre. A l’occasion de la conférence d'examen du TNP qui a lieu à New-York jusqu’au 22 mai 2015, les membres d’une délégation du Mouvement de la Paix présente à l’ONU rencontreront l’ambassadeur français et des Etats-Unis auprès des Nations Unies.

Le comité audois a réuni le 29 mai à Carcassonne une partie des organisations membres du collectif ICAM « pour un traité d’élimination des armes nucléaires » afin de leur proposer des actions permettant à nos concitoyens de faire entendre leur voix et d’agir pour que la France à l'ONU ne fasse pas, une fois de plus, obstacle à l'avancée du processus de désarmement nucléaire.

Dans cet esprit une pétition sur papier est en circulation et en ligne: ww.mvtpaix.org

Contact : comité audois du Mouvement de la Paix,

15 rue Voltaire Carcassonne - 06 84 75 55 25 obriet.mvtpaix11@wanadoo.fr

Les armes nucléaires constituent un danger et non une sécurité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :