Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis le 24 juillet, l’État turc sème la terreur au Kurdistan. Tous les jours, l’armée turque bombarde les bases du PKK au Sud-Kurdistan, violant la souveraineté territoriale et provoquant la mort de civils.

Les autorités turques se livrent parallèlement à une répression politique massive contre les milieux kurdes et progressistes. En l’espace d’un mois, des milliers de militants politiques, dont plusieurs maires et conseillers municipaux, ont été arrêtés au nom de la "lutte contre le terrorisme".

Dans les villes kurdes, on assiste à une répression sanglante qui rappelle le terrorisme d’État des années 90. Au moins 22 civils ont été tués par les forces de sécurité du régime AKP. Des villages sont détruits, de nombreuses forêts sont brûlées et des villes comme Varto, Silvan et Hani sont complètement coupées du monde extérieur, ce qui fait craindre des massacres de masse. Les membres des forces de sécurité turques se livrent par ailleurs à des actes de barbarie sur les corps des militants kurdes tués.

Nous devons dénoncer le terrorisme et la barbarie de l’État turc et exprimer notre solidarité avec ces femmes et ces hommes qui, de Qandil à Kobané, en passant par Diyarbakir et Suruç, résistent au prix de grands sacrifices humains contre l’impérialisme et la barbarie des forces fascistes et obscurantistes.

Il faut briser le silence qui pèse sur la répression des Kurdes en Turquie et dénoncer l’inertie de la France et de l’Europe face à cette répression. D'autant que la Turquie a une attitude, bienveillante sinon plus, envers les intégristes qui viennent semer la terreur en France même.

Nous demandons que la France s’exprime clairement pour condamner cette répression et le double jeu du gouvernement turc.

Solidarité avec le peuple kurde victime de la répression de la Turquie d’Erdogan
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :