Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du 13 au 17 juin, se déroulera à Paris-Villepinte l’édition 2016 du salon international de l’armement « Eurosatory ». Ce salon présentera tous les types d’engins « dernier-cri » destinés à tuer massivement et dont les victimes principales seront comme toujours les civils.

Parmi les nombreux exposants venus de tous les continents une trentaine d’entreprises israéliennes seront présentes, avec à sa tête l’ultranationaliste Avigdor Lieberman, chargé en particulier de l’administration des territoires occupés en Palestine.

Il viendra vanter le « savoir-faire technologique israélien » largement testé sur le terrain contre les Palestiniens, ce qui constitue pour les marchands d’armes un puissant argument de vente.

On aurait pu attendre des suites plus encourageantes à la conférence de Paris sur le conflit israélo-palestinien organisée début juin par le gouvernement français

Disons-le clairement, dans la situation nationale et internationale actuelle, ce salon est indécent, provocateur et inhumain !

Alors que le monde entier vient de rappeler à la capitale française, à l’occasion des attentats de Paris, ses valeurs en matière d’ouverture, de paix, d’art de vivre et de liberté d’expression, la tenue d’un tel salon est particulièrement mal venu sur un territoire où perdure encore l’état d’urgence. Rappelons, quelques mois après la COP 21, que l’utilisation des armes, des véhicules terrestres, maritimes ou aériens est une cause importante de la dégradation de l’environnement et des conditions de vie de tous les habitants de notre planète.

L’afflux de déplacés et de réfugiés pour cause de guerre, de répression ou pour raisons climatiques est un des problèmes majeurs actuels.

Il y a une énorme contradiction à se glorifier de la tenue de l’Euro de foot et les valeurs sportives qu’elles sont supposées véhiculer et en même temps faire la promotion de la course aux armements et de la guerre, à deux pas du Stade de France.

Nous demandons donc l’annulation de ce salon et la suppression à terme de tous les supermarchés de la mort.

Nous demandons également que les 1800 milliards d’euros consacrés annuellement aux dépenses militaires soient réaffectés à des secteurs qui profitent aux populations.

Les compétences et les équipements mis en œuvre pour la conception et la fabrication des machines de guerre peuvent être convertis dans une dynamique créatrice d’emplois.

Ce n’est pas la vente de matériels militaires principalement aux pétromonarchies et aux dictateurs du Moyen Orient qui va répondre aux préoccupations sociales de nos concitoyens et aux difficultés économiques de notre pays.

Par contre ces armes finissent tôt ou tard par être accaparées par tous les belligérants des conflits en cours ou à venir, y compris par les terroristes que nous sommes censés combattre.

Nous demandons l’ouverture d’un grand débat national sur le commerce des armes avec une transparence totale des données.

NON AU SALON DE L’ARMEMENT
NON AU SALON DE L’ARMEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :