Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Fermeture de journaux et de chaînes de télévision  , incarcération de centaines de journalistes,  suspensions d’organisations pacifistes et féministes,  limogeage de plusieurs dizaines de milliers de fonctionnaires et d’enseignants ,  arrestations ou mise à pied  de milliers de militaires, policiers et magistrats, mise en examen de dizaines d’élus locaux et nationaux, dont des parlementaires du HDP qui regroupent, autour de progressistes kurdes, des représentants de toutes les sensibilités démocratiques de Turquie, ….

Voilà  le nouveau visage inquiétant de la Turquie d’Erdogan.

Nous pouvons craindre que ces mesures de répression continuent et s’aggravent avec les récentes déclarations concernant le rétablissement de la peine de mort en Turquie.

Membre influent de l'Alliance Atlantique, Erdogan pense pouvoir agir sans craindre les foudres des Etats-Unis et de l’Union  Européenne qui a conclu des accords indignes sur le dos des réfugiés fuyant les guerres et les exactions.

Le silence de la France et de l’Europe semble lui donner raison.

Par contre  elle inquiète les défenseurs  des droits de l’homme et la population  turque dont la grande majorité recherche la paix  et la démocratie.

Ce climat répressif qui conduit à un régime dictatorial  est lourd de danger pour le peuple turc mais aussi pour la stabilité de la région.

Nous appelons le gouvernement français à exprimer sa plus vive désapprobation devant les agissements de celui qui se voit en nouveau sultan ottoman et à exiger de la Turquie qu’elle respecte les droits de l’homme, condition indispensable pour la poursuite des relations politiques et économiques entre nos pays. 

 

 

 

 

 

  Vers un régine dictatorial en Turquie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :