Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre aux parlementaires audois

 

Vendredi 3 novembre 2017

Madame, Monsieur,

En tant que parlementaire vous êtes appelé à vous exprimer dans les prochains jours sur les orientations du budget de la défense, dans un nouveau contexte marqué par le fait que les Nations Unies, à travers le vote de 122 Etats, ont adopté le 7 juillet 2017 un traité d'interdiction des armes nucléaires qui établit l'illégalité de la possession et de la menace d'utilisation des armes nucléaires considérant que toute utilisation de ces armes aurait des conséquences humanitaires et environnementales catastrophiques.

Le prix Nobel de la paix 2017 a été attribué à la campagne ICAN pour soutenir le désarmement nucléaire et l'action des sociétés civiles en sa faveur.

La France qui a refusé de participer au processus d'élaboration de ce traité doit se ressaisir en le ratifiant et en participant activement au processus multilatéral de désarmement nucléaire qui se met en place.

Or la Ministre des armées a confirmé, à Brest le 21 septembre 2017, l'objectif d'affecter rapidement 6 milliards d'Euros de dépenses par an pour une nouvelle modernisation des armes nucléaires et plus particulièrement pour un nouveau renouvellement de la flotte de sous-marins nucléaires de la base de Crozon (29). Le budget de la défense 2018 avec une augmentation de crédits de 1,8 milliards d'Euros de crédits s'inscrit dans cette logique.

C'est la raison pour laquelle, je vous demande de ne pas voter ce budget et d'intervenir en tant que parlementaire pour soutenir les exigences suivantes portées par le collectif national 'En marche pour la paix' fort de 150 organisations et ainsi formulées :

La France  doit:

  • Ratifier le Traité d'interdiction des armes nucléaires adopté à l'ONU le 7 juillet 2017, conformément aux engagements internationaux de la France
  • Renoncer au projet visant le quasi doublement des dépenses consacrées aux armes nucléaires en France (de 3.5 à 6 milliards par an d'ici 2020)
  • Reconsidérer le projet visant à porter le budget annuel de défense de la France de 31 à 42 milliards d'ici 2020 (hors pensions)

Par contre elle doit:

  • affecter ces milliards d'euros économisés à la satisfaction des besoins sociaux
  • réorienter le budget de la défense dans le cadre d'une politique en faveur de la construction de la paix s'inspirant de la Charte des Nations Unies et des huit domaines de la culture de la paix définis par l'Unesco et les Nations Unies.
  • augmenter l'aide au développement selon ses engagements

Nous souhaiterions pouvoir vous rencontrer pour avoir un échange plus large notamment sur :

  • la nécessité d’un débat public sur la politique de défense
  • la position française face aux obligations du TNP des armes nucléaires et le traité d’interdiction des armes nucléaire du 7 juillet 2017
  • la légitimité de l’engagement de la France dans des opérations militaires extérieures
  • le poids respectif des budgets militaires et ceux des budgets civils
  • la place que le gouvernement envisage de donner à la promotion de l’éducation à la paix et la culture de paix et de non-violence

 

Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos sentiments distingués.

 

La présidente,

 

 

Martine Jouin.

 

budget de la défense 2018
budget de la défense 2018
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :