Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Pastor, présidente de la fédération audoise

de la Libre Pensée

Citoyennes, citoyens, Amis, camarades,

Je vous apporte le salut fraternel de la Fédération nationale de la Libre Pensée et de son président J. S. Pierre.

En août dernier, le locataire de la Maison Blanche, Donald Trump annonçait qu’il participerait à un défilé militaire le 11 novembre en France. A demi-mot, le président Macron l’avait accepté pour finalement revenir dessus. .

Point d'orgue du Centenaire, la commémoration de l'armistice, le 11 novembre, devait réunir devant l'Arc de Triomphe à Paris des chefs d'Etat, de gouvernement et des dignitaires, au nom du « souvenir et de la construction de la paix ». Un défilé était même prévu le tout accompagné par une cérémonie d'hommage aux maréchaux de la Grande Guerre, aux Invalides. » (source LCI)

Premier problème soulevé publiquement par la Libre Pensée : il n’y a jamais eu de défilé militaire un 11 novembre (sauf en 1944 pour de raisons liées à la Libération). Les anciens combattants voulant rendre impossible toute glorification guerrière du 11 novembre. Le président de la République qui déploie des milliers de soldats français aux quatre coins du monde se trouva alors menacé d’une fronde importante pour le 11 novembre. Il reçut alors 60 chefs d’Etats, tous des « pacifistes convaincus » comme Trump et Poutine, mais sans défilé militaire.

Le Comité de la célébration du Centenaire de 1914-1918 annonçait également, à grand renfort de trompettes militaires, que le 11 novembre 2018 verrait aussi la célébration des huit Maréchaux de France qui « ont fait » la Première guerre, en présence du Président de la République.

Autre Problème soulevé, l’un des huit qui devait être glorifié n’est autre que Philippe Pétain, déchu de son grade honorifique de maréchal à la Libération et condamné pour trahison et indignité nationale pour collaboration avec l’Allemagne nazie.

Inquiet par les réactions éventuelles de l’opinion publique, l’Elysée annonça alors que le Président de la République ne se rendrait pas à l’hommage aux maréchaux de France à l’Hôtel des Invalides . Entre temps , l’ armée française annonça qu’il n’y aura que 7 maréchaux d’honorés.

Un défilé militaire, un hommage aux maréchaux de la Grande Guerre, le refus de réhabiliter les Fusillés pour l’exemple, tout cela constitue une menace pour la paix.

Commémorer le centenaire avec des défilés militaires et des hommages aux bouchers, ce n’est pas rendre un hommage digne à ceux qui sont morts, à celles et ceux qui ont souffert au front comme à l’arrière

Ce n’est pas rendre hommage à ceux qui ont voulu que la première guerre mondiale soit la der des der.

Commémorer le centenaire comme le fait ce gouvernement ; exalter les guerres, fêter les maréchaux, c’est préparer les populations à de nouvelles guerres.

A l’heure où ce gouvernement, détruit les acquis sociaux et démocratiques.

Alors que les gouvernements successifs sont incapables de répondre au besoin de la jeunesse d’accéder aux études de leur choix, de trouver un vrai travail avec un vrai salaire ou d’accéder à un logement décent… On enrôle les jeunes dans des défilés militaires, on leur impose un engagement forcé par le biais du Service National Universel dès 16 ans, on leur présente des spots de pub attractifs pour s’engager dans l’armée.

Ceux-ci font appel à la générosité, à l’altruisme des jeunes, à leur envie d’aider les autres… Ils s’engagent pour aider des peuples qui souffrent en voyant des spots qui copient les codes des jeux vidéo. Mais savent-ils réellement ce qu’est le rôle de l’armée ? Savent-ils réellement ce que fait la France dans les opérations extérieures ? Il y a 21 150 soldats sur le territoire français, 12 005 soldats en opérations extérieures, soit plus de 30 000 soldats déployés, au compte de qui ? De quelle entreprise, de quelle holding ?

Les dépenses militaires dans le monde en 2018 représentent 1.800 milliards de dollars (1565 milliards d'euros.

Pour ce qui est de ce centenaire de la première guerre mondiale, doit-on applaudir ou dire ce que fut cette guerre ?

Près de 10 millions de soldats sont morts, 9 millions de civils aussi, touchés par les bombardements, la famine, les maladies, les massacres comme le génocide arménien. A cela s’ajoute les millions de morts de la grippe espagnole qui va prospérer sur des populations fragilisées par la guerre et les restrictions. 

En France, la guerre c’est aussi plus de 3 millions de blessés dont 600 000 invalides, 300 000 mutilés et amputés, 42 000 aveugles, 15 000 gueules cassées…  

La saignée fut telle que la France a perdu un quart de ses hommes de 18 à 24 ans !

Il faut aussi tenir compte de ces centaines de milliers d’anciens soldats marqués psychologiquement par la guerre, les veuves, les orphelins, les anciens soldats devenus alcooliques, les familles brisées, les amours détruits…

Chiffre peu connu mais qui fait d’eux des grands oubliés de la guerre. Les suicides. 3 830 cas ont été clairement identifiés par plusieurs chercheurs dans la période  

1914/1919 parmi les fiches des soldats « Non mort pour la France ». Oui mais mort à cause d’elle, tout de même.

Et c’est aussi ces 639 fusillés pour l’exemple jamais réhabilités !

Le Lendemain de la guerre, c’est aussi la reprise en main des femmes par la société. On leur demande de retourner au foyer, on développe une politique nataliste dure qui passe notamment par la criminalisation de l’avortement. On met en place la fête des mères, on assigne aux femmes un rôle d’épouse et de mère, soumise. On leur refuse toujours les droits politiques élémentaires comme le droit de vote. On leur fait comprendre que leur ventre appartient à la nation et pas à elles !

Il faut faire le bilan de cette guerre, de toutes les guerres, et communiquer cela le plus largement .

1918 et les années qui suivent, ce sont aussi des traités dont le traité de Versailles, qui ne règlent rien et qui, déjà, posent les causes de la seconde guerre mondiale, encore plus meurtrière.

Est-ce cela qui faut applaudir ? Est-ce cela l’avenir de l’humanité ? Quand on connait le progrès technique réalisé en matière d’armement, on est en droit de s’inquiéter.

Amis, citoyens, camarades,

Cela fait plus de trente ans que la fédération nationale et ses fédérations départementales mettent en exergue cette nécessité de justice que constitue la réhabilitation des fusillés pour l’exemple.

30 ans de combat pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple avec le premier rassemblement à Gentioux.

L’injustice de voir ces paysans et ouvriers, ces fonctionnaires et artisans, qui ont refusé de monter au front, qui se sont retrouvés désigner par la main assassine d’un de leur supérieur, dont la vie fut stoppée nette par des balles françaises, sur la seule base de l’exemple, du hasard parfois. Ils n’avaient pas trahi mais il fallait dresser la troupe à l’image de cet ordre d’un général donné à la gendarmerie en 1915 : « Maintenir les hommes sur la ligne de feu et forcer au besoin leur obéissance ». Avancer, avancer toujours avancer sous les coups de la mitraille, pour 5, 10, 20, 100 mètres gagnés aujourd’hui et perdus demain.

L’historien Howard Zinn écrit : « Un grand mouvement doit être inspiré par une véritable vision – comme celui des droits civiques l’était par le rêve d’égalité et le mouvement pacifiste par un objectif de paix. Dans le cas qui nous intéresse, la vision est, pour tous les habitants de cette planète, la plus exaltante qui soit. C’est  

celle d’un monde sans guerres, sans ces Etats policiers qui se nourrissent du militarisme, et où de formidables ressources seraient consacrées à satisfaire les besoins de l’homme. Ce serait un phénoménal renversement dans l’attribution de ces ressources, qui ne financeraient plus la mort mais la vie, annonçant un avenir meilleur pour nous, nos enfants et nos petits-enfants. Il s’agirait de consacrer mille milliards de dollars (montant des dépenses militaires annuelles dans le monde) aux jeunes, qui pourraient ainsi utiliser leur énergie, leurs talents, leur idéalisme et leur soif d’action à reconstruire nos villes, à venir au secours des affamés, des sans abri…. »

Au printemps 2019, le 7 avril 2019, nous serons à Chauny, dans cette commune qui sur la ligne de front a connu les affres de la guerre. Nous y érigerons un monument en hommage aux 639 fusillés !

Les gouvernements successifs, ont tous refusé de réhabiliter les fusillés pour l’exemple. Ils ont tous choisi le camp de l’armée et de la guerre.

Pourtant des millions de citoyens souhaitent la réhabilitation des fusillés, des milliers ont fait campagne avec nous pour ériger ce monument les réhabilitant, des centaines de communes et des milliers de citoyens ont contribué à le financer.

Ensemble, nous sommes la République, et nous réhabiliterons les fusillés !

Nous réhabilitons les fusillés, nous rendons hommage à ceux qui ont cessé de se battre, à ceux qui ont refusé de se battre, à ceux qui résiste face à la barbarie ! Pour leur mémoire, mais aussi pour notre avenir, nous érigerons ce monument à Chauny dans l’Aisne !

100 ans après, justice sera rendue !

Nous vous appelons à y contribuer !

Réhabilitation des Fusillés pour l’exemple

A bas la guerre, à bas toutes les guerres.

Vive la République sociale, Une et Indivisible et Laïque !!!.

Je vous remercie.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :