Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jaurès et les pacifistes de 1914 à Capendu
Jaurès et les pacifistes de 1914 à Capendu

Le 12 décembre à la « salle du temps libre » à Capendu  le Mouvement de la paix organisait une conférence débat sur le thème : « Jaurès et les pacifistes de 1914 » accompagné d’une exposition présentant le portraits de 11 pacifistes européens compagnons de combat du grand tribun socialiste.

Une trentaine de participants, dont une quinzaine de Capenduciens ont écouté avec attention l’exposé de Jacques Obriet, secrétaire du comité de paix audois.

A l’aide d’un diaporama, celui-ci a d’abord rappelé le contexte politique, économique et géopolitique de l’Europe à la veille de la Grande Guerre à savoir une Europe relativement prospère mais dominée par de grands empires et divisée entre deux alliances rivales : la Triple alliance dominée par l’Allemagne et l’Autriche Hongrie et la Triple Entente comprenant la France, l’Angleterre et la Russie.

La montée des nationalismes, les conquêtes  coloniales et l’assassinat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo précipitèrent les nations européennes dans un conflit fratricide et meurtrier.

L’orateur a ensuite  fait état des actions  des pacifistes, menées bien avant la guerre et pendant le conflit. La figure de Jean Jaurès assassiné la veille de l’entrée de la France dans la guerre fut surnommée, à juste titre, l’apôtre de la paix. Mais d’autres personnalités, comme la baronne   Bertha Von Suttner, Anatole France, Henri Barbusse, Stéphan Sweig, Rosa Luxembourg, Bertrand Russel,…agirent  dans leurs pays respectifs pour empêcher la guerre.

Les partis socialistes et le mouvement syndical se mobilisèrent fortement pour s’y opposer. Le refus de la guerre s’exprima aussi à travers les fraternisations entre soldats ennemis, les mutineries, les grèves,…

Pour Jacques Obriet, le combat de ces femmes et ces hommes n’empêcha la tragédie mais  fit grandir à posteriori le besoin d’agir pour prévenir les futurs conflits par la mise en place d’instances internationales pour y parvenir.

L’exposé dense et fortement documenté a suscité un vif intérêt  et amené beaucoup de questions et avis  : à propos des fusillés pour l’exemple désignés arbitrairement, sur l’attitude des partis socialistes dans les autres pays, concernant la situation de l’Italie qui rejoignit  la triple Entente en 1915 , sur les raisons  conduisant  l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917, que fut l’impact de la révolution russe dans le conflit, comment expliquer le ralliement des partis socialistes et les syndicats à l’Union Sacrée après avoir lutté contre la guerre , pourquoi  l’assassin de Jaurès a été acquitté, ….etc. 

Les échanges et les conversations se sont prolongés autour du verre de l’amitié et la table du Mouvement de la Paix avec de nombreux ouvrage  sur 14-18 et les productions de la « boutique de la paix »

 

Jacques Obriet

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :