Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Justice sociale, transition  climatique, lutte pour la paix:   même combat !
Justice sociale, transition  climatique, lutte pour la paix:   même combat !

Depuis plusieurs semaines sur les ronds-points et les péages d’autoroutes, des gilets jaunes  expriment leur colère . Si l’élément déclencheur a été l’augmentation des taxes sur le carburant, le ras de bol qui se manifeste de manière inédite porte aussi sur la situation vécue par une grande partie de la population qui a du mal à boucler ses fins de mois, se sent  méprisée et tenue à l’écart des décisions qu’on lui impose d’en haut , au pas de charge et sans concertation.

Les orientations néolibérales en matière économique et la spéculation financière, qui sévissent depuis plus de trente ans ont considérablement aggravé les inégalités et creusé un fossé entre les élites et les catégories les plus modestes

Elles ont créé des situations dangereuses pour l’économie réelle  .

On ne répondra pas aux angoisses   de nos concitoyens sans  réponses sociales , sans démocratie participative, sans réforme  fiscale, sans développement équilibré et respectueux des droits humains et des équilibres vitaux.

L’intervention du chef de l’Etat à la TV   le 10 décembre, accueillie avec scepticisme, n’a pas, semble-t-il, fait tomber la fièvre « jaune ».

L’écologie y était absente. Or la COP 24 qui s’est tenue  ce mois-ci, a tiré la sonnette d’alarme en rappelant que les impacts du changement climatique n'ont jamais été aussi graves et que les objectifs fixés  à la COP 21 à Paris, pour réduire le réchauffement, ne seront pas tenus .

Mais la transition écologique ne peut pas être une punition  pour les classes moyennes et populaires.

Au contraire elle doit être menée avec les citoyens  à travers de véritables politiques de justice sociale et climatique, qu’il s’agisse de l’isolation thermique,  des énergies propres , de la qualité des aliments , des modes de production ou de la mobilité. Elle ne se fera pas non plus par « la réduction des dépenses publiques » c'est-à-dire sur le dos des services publics et la protection sociale.

Les principaux pollueurs et prédateurs de l’environnement doivent être mis à contribution en priorité, alors qu’ils ont été  épargnés jusqu’ici.

Enfin dans ce contexte de crise  comment passer sous silence le vote de l’Assemblée Nationale, le 2 novembre, le jour des morts, d’un  budget de la Défense Nationale en augmentation de 1,7 milliards d’euros qui s’ajouteront au 1,8 milliards de cette année.

Ce vote  qui a fait moins de bruit que l’adoption de la  loi contre la fessée, s’inscrit dans la Loi de Programmation Militaire  qui prévoit  de consacrer 37 milliards d’euros durant les 7 ans à venir pour le renouvellement de l’arsenal nucléaire  alors que l’argent manque partout pour des investissements utiles,  en particulier pour la transition écologique

Les luttes pour la justice, la paix et le mieux vivre  doivent  aller de pair  avec la lutte contre le dérèglement climatique.

 

Jacques Obriet

Secrétaire du comité de paix audois

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :