Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mesdames, Messieurs, Chers amis

La commune de Peyriac vous accueille encore une fois aujourd’hui pour ce 7ième rassemblement pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18. Fusillés pour l’exemple ……. Rien que de le dire, de le prononcer, on en saisi toute l’horreur… Fu-sil-lés-pour- l’ex-em-ple ……

Le centenaire de cette effroyable guerre pousse la population, les associations diverses, les corps constitués à commémorer, à se rappeler, à se souvenir…….

Dans quelques jours, dans les plaines du Nord, à Neuville St Vaast sera inauguré un mémorial en souvenir des scènes de fraternisation qui ont eu lieu durant l’hiver 1914 et que Louis Barthas a raconté dans ses écrits,……. c’est même lui qui dit : « Qui sait ! Peut-être un jour sur ce coin de l’Artois on élèvera un monument pour commémorer cet élan de fraternité entre des hommes qui avaient l’horreur de la guerre et que l’on obligeait à s’entre-tuer malgré leur volonté. »

Tant de monuments sont élevés à la bêtise humaine, enfin un mémorial à l’intelligence humaine…

Mais, ce centenaire ne pourra être complet qu’avec la réhabilitation collective de ces fusillés pour l’exemple. L’actualité lourde, pesante, que nous vivons ces jours-ci, nous rappelle que la lutte n’est jamais finie et : A l’heure où l’on pourrait douter de la puissance de la liberté et de la démocratie A l’heure où l’obscurantisme, le fanatisme, la barbarie semble l’emporter,

Notre société basée sur la démocratie, la fraternité, la solidarité, la liberté, la laïcité nous donne des droits, ce sont non seulement des droits mais aujourd’hui ça devient des devoirs : Oui, nous devons plus que jamais : Vivre librement, Penser librement, Faire la fête librement, Prier librement, Aimer librement, (Et vous pouvez en rajouter……)

Et tout cela nous devons le crier à la face de ces barbares qui s’imaginent tuer la liberté en tuant des innocents.

A la mémoire de tous ceux qui sont morts sous les couteaux ou sous les balles et explosifs de ces barbares, nous allons maintenant observer une minute de silence que nous ferons suivre d’une salve d’applaudissements.

intervention de Bernard Gils, maire adjoint de Peyriac
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :